Passion roman historique: Le Lion et la Courtisane, Alessandro Giraudo.

Dernier volet de la trilogie historique consacrée à la lente descente aux enfers de la glorieuse Venise sur fond de découvertes de nouvelles terres inconnues. Passionnant…

L’auteur:

téléchargement

Après avoir travaillé notamment à Turin, New York, Genève et Amsterdam, Alessandro Giraudo, historien et économiste, est actuellement le Chief Economist du groupe international Viel-Tradition à Paris. Il enseigne Finance et Economie Internationale dans une Grande Ecole à Paris. Parmi ses derniers livres figurent : Le nerf de la guerre (de Taillac, 2013, prix des Cadets de Saint-Cyr), Quand le fer coûtait plus cher que l’or (Fayard, 2015), Vingt histoires pour comprendre l’économie (J’ai lu-Librio, 2016), Or, argent et folies des grandeurs (Economica, 2016), Histoires extraordinaires des Matières Premières (Bourin, 2017, vol. I et II).
Alessandro Giraudo, économiste, enseigne Finance et Economie Internationale dans une Grande Ecole à Paris.

Le roman:

téléchargement

Le Lion et la Courtisane a été publié par les éditions L’Harmattan en 2019. Il est le troisième et dernier tome de la trilogie consacrée aux aventures d’Héléna dans la Venise du début du XVIe siècle. Raconté au présent à la troisième personne, le style est haché, enchaînant les mots au rythme d’une plume sensuelle et vive, passant d’un propos à l’autre sans toujours de lien entre eux: « Les fragrances des épices provenant du Levant et l’odeur de renfermé de nombreuses maisons se mélangent avec les parfums envoûtants des courtisanes. Les volutes de l’encens des églises ne peuvent pas couvrir la puanteur acre des équipages des bateaux, la sueur des hommes qui déchargent les marchandises, les émanations pestilentielles en provenance de l’Arsenal et des teinturiers qui colorent des textiles précieux. Les réceptions somptueuses et les fêtes fastueuses marquent le tempo et confirment la splendeur de l’élégante société vénitienne. » (Page 9).

Ce troisième opus reprend l’action directement après les événements qui achèvent La Toge Rouge et la Courtisane: Venise face aux équilibres politiques au sein de l’Europe en train de changer: « Le pape Jules II travaille contre les intérêts de Venise, comme le fait le roi français. De plus, les rois de la péninsule ibérique ne sont pas de grands amis de Venise et on ne connaît pas très bien l’opinion et la stratégie de Maximilien Ier. Nous sommes en paix avec la Porte, mais le Turc n’a pas beaucoup de sympathie pour la Sérénissime… » (Page 34)=> Et qui ne le voit pas toujours, ou n’y croit pas vraiment, aveuglée par la trop grande confiance en sa puissance passée. Le questore, fort des renseignements glanés par ses « femmes », notamment Héléna, essaie par tous les moyens de renverser la tendance:

L’intrigue:

A la fin du tome précédent, le questore se fait tabasser par des hommes en noir qui n’ont pas prononcé une parole. Qui est le commanditaire de cette brutale agression? Pour quel motif? Sérieusement blessé, il doit garder la chambre pendant de longues semaines, mettant son activité en suspens. Heureusement, Marietta, celle qui deviendra sa femme et la mère de ses enfants, prend soin de lui.

Afin de recouvrer ses forces, il va passer sa convalescence chez le sénateur Talmon. Mais qui va le remplacer? La question est délicate, surtout dans le contexte international préoccupant de ce début de XVIe siècle: « Venise doit se protéger car elle a trop d’ennemis. Probablement, nous devons même restructurer et renforcer ces services. Mais dans l’immédiat, il faut ne pas affaiblir le bureau du questore. » (Page 25).

téléchargement (2)

Accablée de menaces extérieures, la Sérénissime doit également combattre un ennemi intérieur: depuis quelques semaines, la ville est inondée de libercoli, petits livrets soit imprimés, soit manuscrits, qui tous critiquent ouvertement le gouvernement de la ville. « Les accusations sont presque toujours les mêmes: le pouvoir est myope, il n’oeuvre pas pour le futur de la République, gère seulement les problèmes du présent et protège surtout l’oligarchie qui dirige la politique vénitienne. » (Page 26). Le Doge prend conscience du danger immédiat et décide de réunir le Conseil des Dix.

Pendant ce temps, le questore fait surveiller Venier, responsable du contre-espionnage vénitien, convaincu que ce dernier est de mèche avec un ou plusieurs de leurs ennemis. Héléna aura fort à faire pour aider le questore à mener à bien sa mission: protéger Venise des menaces qui la cernent de toutes parts et faire comprendre aux Dix qu’ils doivent changer de politique au plus vite s’ils veulent sauver ce qui encore l’être.

Les personnages:

  • Héléna: prostituée grecque née à Corinthe; très belle, intelligente et ambitieuse.
  • Questore: chef de la police secrète vénitienne; homme froid, capable de masquer ses émotions.
  • Sior Talmon: sénateur.
  • Nicola Venier: haut responsable du contre-espionnage; personnage retors, à l’intelligence fine et aiguë, au regard d’acier qui hypnotise quand il ne terrorise pas
  • Bartholdi: conseiller très influent; homme intelligent qui ne parle jamais dans le vide.
  • Sior Garofalo: adjoint du Questore; homme gentil et compréhensif; manque de tact.
  • Sior Galeazzo dei Colli: ami et porte-parole du Questore au sein du Conseil.
  • Zuanne: homme de main du Questore; homme instruit, qui a fait des études pour devenir prêtre; officiellement guide touristique
  • Marietta: maîtresse puis épouse et mère des enfants du Questore.

Venise:

OIP

Au début du XVIe siècle, La Sérénissime est une cité dont la puissance est basée sur le commerce, les échanges monétaires et son organisation moderne pour l’époque par rapport aux royaumes européens, engoncés dans un système obsolète, ce que montre très bien Alessandro Giraudo dans le déroulement de l’intrigue: « Le fonctionnement de l’Administration publique est une des qualités de Venise qui l’a toujours aidé à rester debout, même dans les moments difficiles. » (Page 23).

Néanmoins, sa situation politique internationale se dégrade rapidement, suite à la constitution de la Ligue de Cambrai, coalition militaire réunissant les principaux ennemis de Venise, à savoir le roi de France Louis XII, l’empereur du Saint-Empire Maximilien Ier, Ferdinand d’Aragon puis le pape Jules II, dans le but de lui ravir certains territoires. Les conséquences sont immédiates: « Les marchands s’agitent…les prix du blé, des principales marchandises, des épices, du cuivre, de l’étain, du fer et de l’or grimpent en flèche. Les hommes du questore lui signalent de fortes tensions sur les marchés, avec des anticipations très pessimistes des marchands sur les résultats de la guerre. » (Page 133)

En conclusion:

L’une des principales qualités du roman Le Lion et la Courtisane est de mêler harmonieusement la fiction à la grande Histoire: « Le questore pense que tous ses hommes et « ses » femmes doivent concentrer leurs efforts sur trois pays qui peuvent devenir des ennemis très rapidement. Selon lui, la France de Louis XII a des envies très prurigineuses d’étendre son contrôle sur certaines régions en Italie; Maximilien vise clairement à avaler un morceau des possessions de Venise au sud du Tyrol et Jules II veut absolument récupérer les villes occupées par Venise au cours de la dernière décennie. » (Page 75). Une lecture enrichissante et très divertissante.

Citations:

« -Que pensez-vous de Colomb? -Pour moi, c’est le symbole d’un bonhomme têtu qui ne démord pas et qui est prêt à payer de sa vie ses convictions. Il s’est battu contre presque tous, surtout les géographes, les savants de Salamanque et le monde de l’Eglise. Mais à la fin, il a gagné. » (Page 47).

« Vous, les femmes, vous êtes un hymne à la vie! Mettre au monde un enfant est une chose complexe et merveilleuse, l’élever est un défi permanent, l’aider à grandir est un travail extraordinaire de patience infinie et de tact subtil. Vous êtes nos courageuses Amazones dont Homère parle dans l’Iliade. Vous êtes nos guerrières redoutables, incarnant le modèle de bravoure féminine qui se bat tous les jours dans sa maison, en silence… » (Page 58).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s